03. Des bains hellénistiques aux thermes romains

Partager cette vidéo

Henri Broise, architecte-archéologue, Institut de recherche sur l'architecture antique (CNRS)

Les premiers témoignages archéologiques de bains collectifs datent du Ve siècle avant notre ère. Ces édifices répondent alors essentiellement à des soucis hygiéniques. Dans la première moitié du IIIe siècle, le bain chaud par immersion fait son apparition. Les bains publics proposent désormais à la fois un bain de propreté, que l'on pratique par affusion dans une cuve individuelle, et un bain chaud de délassement que l'on pratique dans une baignoire, collective ou non.